Fiancailles…(il l’appelait…ma chatte)

O ma chère petite chatte
Je suis ton gentil petit chat
Qui te caresse avec la patte
Un gant de velours, n’est ce pas ?..

Ton gai minois et ton nez rose
Oui…me plaisent infiniment
Il n’est au monde aucune chose
Qui soit plus belle assurément.

Frotte toi contre ma pelisse
Ah !.. ta pelisse contre moi
Me fait partager les délices
Dont jouissent les fils de roi.

Permets moi de dire « je t’aime »
Si tu veux mon complet bonheur
Je t’apprendrai tout le poème
De mots doux que contient mon cœur.

Si nous nous mettons en ménage
Ce qui est notre cher désir
Nous nous aimerons davantage
Et connaîtrons joie et plaisir.

O ma future épouse chatte
Qu’ils seront beaux nos petits chats…
Et la caresse de leur patte
Sera de velours, n’est ce pas !

8 Mai 1965
                                    Joseph Fontvieille

Publié par Damien Fontvieille

Issu d’une formation en art appliqué à l’ébénisterie, complétée par un apprentissage en facture d’orgues où j'ai acquis un savoir faire technique en restauration et en construction d’instrument. Fort de cette expérience je m’oriente vers une formation de maquettiste-infographiste pour m’ouvrir par la suite vers le design global.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :